À propos

Isabelle Dumas est doctorante à l’Université de Montréal en littératures de langue française en cotutelle avec Paris 3-Sorbonne Nouvelle. Elle est également chargée de cours à l’U. de Montréal depuis 2013. Ses études doctorales portent sur l’oeuvre de Marcel Proust (voir http://www.marcelproustrecherche.wordpress.com) et sont financées par le FRQSC. Elle est spécialiste des romans de Houellebecq (M.A. de l’Université du Québec à Rimouski, études financées par la bourse Joseph-Armand-Bombardier du CRSH).

Tout au long de son parcours, elle a participé à des colloques ou à des journées d’étude au Québec (Montréal, Québec, Rimouski), en France (Paris, Illiers-Combray, Aix, Marseille, Pau, Dijon) ou ailleurs (Budapest) avec des communications sur Proust, Houellebecq, Colette, l’enseignement de la création littéraire, la micropsychanalyse et la critique thématique. Elle a également présenté des conférences et fait des présentations sur ces auteurs dans divers forums. Elle a participé activement à des projets de recherche (« Proust et la mélancolie », « Savoirs des femmes »), et publié des articles (Proust, Houellebecq, Colette, critique thématique, micropsychanalyse) dans des ouvrages collectifs ainsi que dans des revues de recherche. Parallèlement, elle s’est impliquée dans des revues universitaires de création littéraire (Caractère, Le Pied), et a publié un roman (Disloc, 2008, réédité en 2009) ainsi que quelques nouvelles. Comme enseignante, elle a depuis 2013 assumé quatre charges de cours en « Initiation à la création littéraire » à l’Université de Montréal. Elle collabore en outre régulièrement à la revue Histoires littéraires pour des comptes rendus critiques ou pour la transcription d’entretiens avec des écrivains et des éditeurs.

Elle a pu réaliser en 2017 un stage rémunéré de près de six mois, à temps plein, aux Éditions Ring à Paris. Elle y a eu la responsabilité de la lecture et de la gestion des manuscrits ainsi que diverses tâches liées à la préparation des livres à paraître : révision linguistique et travail d’édition, communication avec les auteurs, rédaction de quatrièmes de couverture ou de textes descriptifs à l’intention du distributeur, des libraires et des lecteurs.

« Houellebecq au milieu des gouffres humains » est un blogue, créé en juillet 2013, entièrement consacré à l’écrivain français. Il propose des analyses, des actualités, des critiques d’ouvrages, des citations commentées, des photos (dont des clichés inédits) ainsi que des liens vers des entrevues avec l’auteur, des articles de presse, etc.

Courriel : idumas.udem@hotmail.com.

Publicités

6 réflexions au sujet de « À propos »

  1. Salutations madame Isabelle Dumas,

    Houellebecq est un écrivain à découvrir.

    La souffrance ordinaire n’a rien d’ordinaire. Je m’explique. Lorsque nous la croisons à tous les jours au détour d’un arbre, d’un trottoir. Elle fait partie du quotidien. Faut-il pleurer ou en rire comme chantait l’autre !?

    Tentons l’impossible urgence d’aimer dans le temps qui nous est mesuré.

    Au plaisir de vous lire,
    Constance Céline B.

    • Bonjour madame Céline,
      Je suis ravie de voir que mon blog suscite des réactions!
      En effet, cette souffrance n’a rien d’ordinaire. Dans ce propos rapporté de Houellebecq, la souffrance est ordinaire dans le sens, à mon avis, de quotidienne, d’itérative, d’universelle… Les souffrances que tous connaissent, hélas. Celles auxquelles on est  » habitué « . Souffrance ordinaire, banale parce que si souvent ressentie, mais pas pour autant négligeable. Ces souffrances dont il faut parler.
      Au plaisir de lire vos commentaires et de discuter en ligne avec vous sur cet auteur passionnant.
      Isabelle D.

  2. Chère Isabelle,

    Un grand merci pour ce blog qui donne un éclairage instructif et passionnant sur un auteur que j’adore. J’ai découvert Houellebecq à la lecture de l’Extension du domaine de la lutte et des Particules. Son oeuvre décrit à merveille le fonctionnement de ce monde occidental en perte de repères et en « crise perpétuelle » depuis 30 ans.

    Tous les maux de nos sociétés désenchantés et dont les racines prennent naissances au source du capitalisme ultralibéral y sont parfaitement bien décrits et révélés sans détour. La puissance galopante de l’informatique et du monde « pacifié & mondialisé » des années 90 ont donné un incroyable élan à cette accélération de l’univers du vide de nos sociétés modernes. Matérialisme, individualisme, consumérisme, voici jeté les mots en « isme » dont le creuset commun est le nihilisme. Ils forment ainsi un magnifique échos à la barbarie moderne de nos jeunes embrigadés au djihad et à l’islamisme. L’unique but de cette oeuvre d’atomisation du lien social étant bien sur la recherche continuelle de source de profits jusqu’au suicide de l’occident et de l’environnement.

    Merci à toi Michel pour nous révéler nos faiblesses et nos absences de critiques sur nos modes de vie moderne, et n’en déplaise à l’élite parisienne, aux bobos et aux enfants de mai 68.

    Eric B. del Arte, la chaîne qui libère

    • Bonjour Éric,
      Merci pour vos bons mots et votre commentaire inspiré ! J’ai publié sur le blogue une critique de Soumission, mais qui parle de l’oeuvre de Houellebecq en général en janvier et février dernier. Elle est en quatre parties, et traite notamment de l’humour, de l’amour, des femmes, de la sexualité et du style chez l’écrivain. Je vous invite à la lire si ce n’est déjà fait.
      Au plaisir,
      Isabelle D.

  3. Bonjour,
    Votre blog est passionnant pour les houellebecquiens qui aiment réfléchir (existe-t-il d’ailleurs des houellebecquiens qui n’aiment pas réfléchir ?) et se tenir au courant de l’actualité de leur auteur favori 🙂
    Fait singulier : je tombe dessus alors que je rentre juste de l’exposition « Rester vivant » au Palais de Tokyo, et quelques minutes après avoir appris que MH venait de perdre son procès contre Le Monde (c’est précisément en m’informant sur ce point que je suis tombé sur votre blog).
    Quoi qu’il en soit, je voulais vous suggérer de créer un compte Facebook, ce qui permettrait d’une part, peut-être, de fédérer les houellebecquiens, et d’autre part de les informer de vos publications ici. Car dans la mesure où vos billets ne sont pas très fréquents, il est difficile de s’astreindre à la consultation régulière de votre blog.
    Bien à vous,
    Till

    • Bonjour, merci pour vos bons mots. Mes billets sont plutôt fréquents, sauf lors de périodes particulières. Je reprends les rênes du blogue aujourd’hui, après un déménagement (j’ai passé toute l’année à Paris), la rentrée universitaire, etc. Merci pour votre suggestion, j’y ai déjà pensé et ce n’est pas impossible que je le fasse. Toutefois, la solution pour suivre les publications est bien sûr de vous abonner à ce blogue ! Vous aurez une notification après chaque article publié. Une excellente rentrée à vous, au plaisir. Isabelle D.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s