Les cruautés ordinaires

EDL imageUne des couvertures d'Extension du domaine de la lutte

Voici l’une des cruautés « ordinaires » que relève le narrateur d’Extension du domaine de la lutte qui n’ont de « banal » que leur fréquence, et certainement pas le mépris, la méchanceté qui s’en dégagent : 

« Les mariés étaient assez âgés. Un gros type un peu rougeaud, qui avait l’air d’un paysan riche ; une femme un peu plus grande que lui, au visage anguleux, avec des lunettes. Tout cela donnait, je dois malheureusement le signaler, une légère impression de ridicule. Quelques jeunes, en passant, se foutaient de la gueule des mariés. Évidemment. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s