Moment métaphysique : humain et profondeur

L’univers a la forme d’un demi-cercle
Qui se déplace régulièrement
En direction du vide.

(les rochers n’y sont plus insultés
Par la lente invasion des plantes.)

Sous le ciel de valeur « uniforme »,
À équidistance parfaite de la nuit,
Tout s’immobilise.
Michel Houellebecq, poème sans titre, Configuration du dernier rivage

Recueil de poésie Configuration du dernier rivage, paru le 17 avril 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s